Mise à pied disciplinaire

Une mise à pied prévue par le règlement intérieur n’est licite que si ce règlement en spécifie la durée maximale. La précision donnée par la convention collective applicable ne dispense pas de cette exigence.
(Cass. soc. 7 janv. 2015, n° 13-15630)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

19 − dix-huit =